Reprendre confiance, trouver sa place et vivre de sa passion
"Si vous avez une passion, c'est que le monde en a besoin".

Les 7 leçons qui m’ont permis de créer mon succès

Cette semaine, j’ai co-animé avec Laure Matsoukis un séminaire pour entrepreneurs avancés. Pendant 2 créer son succèsjours, nous les avons guidés autour de la prise de risque comme axe de développement pour emmener leur

entreprise au prochain palier.

Préparer ce séminaire m’a donné l’opportunité de me « poser » sur ma propre entreprise et sur les facteurs qui m’ont permis d’atteindre le succès que je souhaite. 

Voici donc 7 leçons que je voulais vous partager en espérant qu’elles vous inspirent à faire passer votre entreprise au prochain niveau si vous le souhaitez.

 

Leçon 1. Si tu crois que tu as un métier et non une entreprise, tu ne peux pas aller loin.

Que vous soyez coach, formatrice, prof de yoga, webmaster ou accompagnante, vous ne pouvez pas développer votre activité si vous n’endossez pas également la posture de chef d’entreprise.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que vous n’êtes plus salariée. Je sais que vous le savez mais concrètement comment le manifestez-vous au quotidien ? 

Quelle attention réservez-vous aux autres domaines de votre activité : le marketing, la vente, l’administratif, la finance…?

Avez-vous défini des objectifs clairs ?

Déléguez-vous ?

Avez-vous des procédures ou des systèmes en place qui vont permettre à votre activité de continuer de tourner même quand vous êtes en vacances ?

Leçon n°2. Si tu n’investis pas, peu investiront sur toi

Aujourd’hui, on a accès à tout un ensemble de ressources gratuites.

On peut créer son site soi-même( même si je vous le déconseille fortement !), faire la promotion de son activité gratuitement sur les réseaux, acquérir des contacts prospects sans payer.

C’est une super chance mais ça peut aussi devenir un obstacle.

En effet croire qu’on peut réussir sans investir est un leurre. C’est comme essayer de faire avancer votre voiture sans jamais y mettre de l’essence.

Je ne vous ferai pas le détail de mes investissements mais depuis le début, une part de mon chiffre d’affaires est réinvesti pour contribuer au succès de mon activité.

Et ça, ça n’est que l’aspect purement « économique ».

Sur un plan plus « énergétique ou émotionnel » , ne pas investir sur soi ou son entreprise (ou très peu ou de manière très irrégulière), ça revient à envoyer le message que ça n’en vaut pas la peine.

Comment vos clients peuvent-ils investir régulièrement et beaucoup sur vous, si vous ne le faites pas vous-mêmes…. A méditer non ?

Leçon n°3. Avoir des clients ne dépend que de toi

Avoir des clients régulièrement n’a rien de magique ou de hasardeux.

 

Je sais que parfois, on pense qu’on ne réussit pas parce qu’on n’est pas assez visible (si c’est votre cas, je vous invite à découvrir la formation gratuite sur le sujet ICI), parce que l’algorithme de facebook a changé ou que les gens ne remarquent ce que nous faisons…..

En fait, ça ne dépend que de nous et de notre capacité à faire ce qu’il faut, à mettre en place ce qu’il faut et à comprendre ce que veulent nos clients potentiels. 

J’ai, comme vous, créé des offres que je trouvais super mais qui ne correspondaient pas aux besoins de mes clients. J’ai, comme vous, « fais la morte » sur les réseaux ou auprès de ma liste au lieu d’assumer ce que je fais.

Mais au final, tout ça nous ramène à une seule chose et d’ailleurs c’est très encourageant : c’est entre NOS mains !

Leçon n°4. Il est (très) souvent préférable d’agir et de réfléchir après, plutôt que l’inverse.

Il y a une métaphore que j’adore : c’est celle de l’archer et elle résume très bien cette leçon n°4.

Je vous laisse la découvrir en vidéo.

Leçon n°5. Ta stratégie est ton moyen de transport.

Vous pouvez ne pas en avoir et marcher à pied, vous pouvez en avoir une de type vélo ou trottinette et avancer à 2 à l’heure ou alors vous pouvez avoir un jet tout confort. 

C’est vous qui voyez  à quelle vitesse vous voulez aller et comment vous voulez voyager.

D’expérience, je peux vous dire que peu d’entrepreneurs ont une stratégie mais que tous ceux qui réussissent en ont une.

C’est-à-dire qu’ils savent où ils veulent aller et comment ils vont faire pour y arriver.

Et leur stratégie est adaptée à leur entreprise et leur personnalité.

Souvent, on croit que pour créer son succès, il suffit de picorer des conseils à droite à gauche ou d’observer ce que font les autres.

Mais c’est comme essayer de refaire un gâteau sans connaitre tous les ingrédients ni la recette. Ca peut donner quelque chose mais pas forcément de la grande pâtisserie ni un gâteau qui vous plaise.

Leçon n°6. Tu ne peux pas réussir seule. 

Pour moi, créer son succès, ça veut dire 2 choses : obtenir le salaire que je me suis fixée ET (tout aussi important) vivre sereinement.

Vouloir réussir et générer un chiffre d’affaires conséquent seule, ça veut dire laisser entrer le stress et la fatigue dans votre vie.

Ca va un moment mais ce n’est pas une façon écologique de se développer.

A l’heure ou j’écris ces lignes, je travaille avec un expert comptable, un webmaster à l’année, une assistante virtuelle et une community manager.  (Et je ne vous parle pas de la personne qui me supervise, ni celle qui me coache !)

Déployer votre entreprise, ça veut dire : déléguer.

Leçon n°7. Réussir n’est pas un méchant mot. C’est la version « business » de grandir et de s’assumer, tout simplement.

Il y a quelques années, je n’aurai pas pu écrire un article comme celui-ci car je n’assumais pas le terme « réussir ». Je lui trouvais une connotation négative, déshumanisée. J’aurais eu peur que vous pensiez que seul l’argent m’intéressait.

En clair, je n’osais pas prendre ma place et je ne me l’avouais pas.

Depuis, j’ai compris que comme le dit Marianne Williamson :

Au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
nous donnons inconsciemment aux autres
la permission de faire de même.

Pour votre activité, réussir veut grandir, croitre, se développer, être dans le flot de la vie quoi !

J’aimerais terminer sur ce point-là  : faites-vous barrage (consciemment ou pas) au flot de la vie dans votre activité ? Je serai ravie de vous lire.

8 commentaires
  1. Bonjour Nathalie,
    Cet article vaut un palmarès de vérité, de lucidité, de cohérence et de pertinence. Ca appuie là où ça fait mal… Je crois que je vais me l’encadrer !
    Merci pour tes partages qui donnent du sens.
    Sylvie

    • Merci Sylvie ! Au plaisir d’échanger.

  2. Très beau partage, ça me parle beaucoup !
    Merci et bon week-end :-)

  3. Merci pour ce partage Nathalie ! Très intéressant ! Quel est le rôle d’un superviseur dans ton activité stp?

    • Bonjour Audrey, c’est de la supervision dans le cadre de mon activité de coaching. C’est un travail sur soi-même, sur sa posture en relation avec les sessions clients afin de rester alignée (et de ne pas emmener ses propres problématiques en séance).

  4. J’ai bienn aimé

  5. Merci Nathalie pour cet article. Oui oui oui et oui c’est effectivement ce qu’il se passe en ce moment. Je viens de commencé à déléguer en demandant à une graphiste de me faire mot logo, nous sommes en travail dessus, un premier pas pour moi qui, je sens, va représenter une première étape pour lancer mon activité avec des ajustements puisque j’ai un an et demi de recul sur mon entreprise, ce qui est déjà plus “simple” pour moi pour savoir dans quoi avancer et ce qui ne me correspond pas. Il faut vraiment que je remette un coup de collier à ton programme sur les 15 jours, j’écris souvent des choses me venant en tête pour des programmes mais pour le moment je n’ai rien mis au propre sur ordi ni fait de vidéo. Tout est au brouillon! Je me pose la question du contenu gratuit que je pourrais communiquer, j’ai “peur” de ne plus avoir assez de contenu pour les formations payantes, j’ai l’impression que je ne pourrais pas vendre mes formations sereinement si plusieurs points ont été donné gratuitement, comment faire pour m’en sortir? car à ce rythme, je ne vais jamais avancer avec toutes ces peurs? Merci ;)

    • Bonjour Ludivine, souvent ce sont toutes nos questions qui nous freinent. Comme dans la métaphore expliquée dans la vidéo, je t’invite à suivre la feuille de route du programme sans trop réfléchir à tout ça. Juste à agir ! Tu verras où ça te mène :)

Laisser une réponse